LES ASSISTANTS MEDICAUX ou ASSISTANTES MEDICALES

MémoEmploi d’un assistant médical

Définition :

Sur la base des assistant(e)s médicaux qui existent déjà auprès des dentistes et des ophtalmologues, le gouvernement a décidé d’étendre ce métier aux cabinets de médecins généralistes ou spécialistes (arrêté du 20 août 2019) L’assistant médical ou l’assistante médicale épaule le médecin généraliste ou spécialiste dans son quotidien. Le médecin retrouve donc du temps médical au bénéfice des patients.

Cadre de l’exercice professionnel :

Le poste d’assistant(e) médical(e) ne se substitue pas à d’autres professions de santé, intervenant dans la prise en charge des patients, il s’agit d’une fonction avec des missions propres. L’assistant(e) médical(e) exerce son activité dans les cabinets médicaux, généralistes ou spécialistes.

Domaine d’intervention :

L’assistant(e) médical(e) n’est pas un professionnel de santé et ses compétences attestées n’autorisent que la réalisation d’examens avec des appareils totalement automatiques. L’assistant(e) médical(e) peut prendre en charge trois types de mission : – Des tâches administratives – La préparation et déroulement de la consultation – Des missions d’organisation et de coordination avec la prise de rdv avec d’autres PS

Compétences :

– Sens de l’organisation pour la gestion des plannings – Maitrise des logiciels de bureautique pour la gestion des dossiers des patients et des rdv – Sens de la communication – Professionnalisme (secret médical, actes médicaux simples)

Formation :

Tout titulaire de l’un des diplômes et titres suivants peut exercer le métier d’assistant(e) médical(e):

  • Le DEI (Diplôme d’État d’Infirmier)
  • Le DEAS (Diplôme d’État d’Aide-Soignant)
  • Le DEAP (Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture)
  • Le CQP d’assistant médical (Certificat de Qualification Professionnelle)

Un complément de formation sous forme de FAE est obligatoire pour les 3 premiers diplômes. Cette fonction peut être assurée aussi bien par d’actuels aides-soignants, infirmières, secrétaires médicales ou tout autre profil souhaitant suivre cette voie professionnelle. Dans tous les cas, l’assistant(e) médical(e) devra être formé ou s’engager à suivre une formation spécifique conduite en alternance, ouverte à la Validation des acquis de compétences (VAE) dont le contenu a été défini par les partenaires sociaux dans le cadre de la convention collective des personnels des cabinets médicaux.

Démographie :

30 en Dordogne

Demandes d’emploi

Retrouvez les demandes d’emploi ici

Pour en savoir plus :

L’aide à l’emploi dans les cabinets libéraux
Un simulateur pour déterminer l’aide dont vous pouvez bénéficier
Le dispositif de déclaration de l’URSSAF (TESE)
Convention collective Prise en charge de la formation